Livre du mois

J’ai tenu bon : objectif 10 livres par mois check ! C’est ainsi que, pour vous, en bon rat de bibliothèque, je vous donne mon top trois des livres à lire au moins une fois…
Je suis aussi nerveuse que si je devais décerner un oscar !
PS : Il n’y a pas d’ordre de préférence car ils viennent de genres complètements différents… Et comme on ne mélange pas les torchons et les serviettes, on ne mélange pas le théâtre avec un roman épistolaire (mais on ne parlera d’aucun des deux aujourd’hui, désolé)

 

1) L’AUTOMNE À PÉKIN, BORIS VIAN

capture-decran-2016-12-09-a-22-50-49Un roman hilarant, cruel, absurde, déchirant, beau, complexe, complet. Tout ça à la fois. C’est là que tu me dis « T’es mignonne Anne Cha, mais quand est-ce que tu parles du livre plutôt que de donner des qualificatifs à tout va »  Promis, je vais le faire, mais d’abord, laisse-moi te parler de Boris (parce que oui, je peux dire Boris. Je l’ai tellement lu que nous sommes amis, dans un sens)
C’est un personnage. Il ne peut rentrer dans aucune case (et il ne lui en manque aucune, j’ai vérifié !) C’est un ingénieur Centralien, mais pas que ! Il est poète, écrivain, parolier, musicien de jazz, traducteur, peintre, critique… Que ne fait-il pas ? Je ne sais pas. C’est le genre de personne que tu admires et détestes à la fois. Le type de personne qui est doué pour tout et qui a le mérite de travailler pour ne pas rester sur ses acquis. Il consacre toute sa courte vie (il meurt à 39 ans) a laisser une œuvre considérable dans tous les styles.
On dit de lui que c’est un pessimiste, mais je ne suis pas d’accord, il a réussi à trouver la beauté dans le drame et seul quelqu’un de positif peut le faire.
L’automne à Pékin est une œuvre particulièrement difficile à résumer. C’est une histoire qui mêle des histoires. Des personnages qui n’ont aucun rapport entre eux mais qui se retrouvent en Exopotamie -un désert- pour y construire sur du sable (inutile de regarder ta carte, cela n’existe pas). Ces personnages sont obligés de cohabiter en vase clos. D’ailleurs, si tu n’en es pas à ton premier Vian et que tu as lu L’arrache cœur, tu pourras y retrouver le personnage d’Angel.
C’est un roman sonore, il y a tellement de détails, qu’une forme de musique s’installe. On entendrait presque les dialogues. Le narrateur est un personnage à part entière car il juge, se moque et réagit en fonction des agissements des personnages, c’est en partie lui qui donne cette vision tragicomique au livre
Je ne voulais pas faire de favoritisme dans ce classement mais j’avoue que ce roman fait partie de mes chouchous pour la vie. L’atmosphère est complètement folle, voire délirante, sans jamais être pesante pour le lecteur même lorsque l’ambiance du livre devient lourde…

2) CARTONS, PASCAL GARNIER

capture-decran-2016-12-09-a-22-50-33Tout commence par hasard, alors que je refaisais mon stock de livres chez ma mère. Cartons s’est glissé dans ma pile, je me dis qu’il s’agit d’un geste du destin et ne prends même pas le temps de lire la quatrième de couverture. Arrivée chez moi, je me dis « tiens, et si je lisais quelques pages ? » Me souvenant qu’un intrus s’est introduit dans ma liste, je regarde le nom de l’écrivain, inconnu au bataillon. Par curiosité, je feuillette… Je n’ai tout simplement pas réussi à le lâcher. L’histoire est simple, facile à lire et pourtant si riche en détails.

Brice, illustrateur pour enfant, déménage dans un bled paumé. Il quitte son appartement Lyonnais où il avait toutes ses habitudes pour une maison. Il s’est s’occupé de son déménagement sans sa femme, Emma, qui, étant journaliste, est absente et semble perdue quelque part en Egypte. Personne n’a de nouvelles d’elle. C’est ainsi que Brice se retrouve seul, sans repère dans une maison vide. Enfin, presque, puisqu’elle reste pleine de cartons à moitié éventrés.
Au village, Brice rencontre Blanche, une femme sans âge dont la vie s’est arrêtée lors de la mort de son père. C’est une sorte d’elfe qui peu à peu tente d’apprivoiser Brice avec du Viandox (ou le plus gros placement de produit de l’histoire du livre).
Peu à peu, le livre sombre dans une atmosphère sombre et oppressante sans en avoir l’air… D’une page à l’autre, on passe d’un fou rire à un sursaut.

3) QUAND LA BEAUTÉ NOUS SAUVE, CHARLES PÉPIN

Capture d’écran 2016-12-09 à 22.50.11.pngBon, je vous préviens, je ne serai pas objective car l’œuvre que je vais vous présenter est de mon ancien professeur de philosophie. Là je vous vois venir « bouh, tu nous parles de philo. Bouh, ça va être nul à mourir. Bouh, j’arrête de lire ! » Eh bien que nenni mon enfant ! Déjà, je te répondrais que la philo n’est pas ennuyeuse lorsque tu as un bon angle d’attaque (sauf Kant). Et c’est ce que montre Pépinou (coucou monsieur) à chacun de ses cours/conférences/livres (rayez les mentions inutiles.)
Charles (si je puis me permettre) réfléchit sur la beauté, sur ce qu’elle nous fait, ce qu’elle produit en nous. On sort complètement des analyses d’art qui t’expliquent que tu dois aimer une œuvre pour sa technique. Au lieu de quoi, on t’offre le sentiment de liberté d’aimer la beauté. Bien plus qu’une vision superficielle, la beauté a un but inconscient nettement plus profond. Elle nous réconcilie avec nous-mêmes (noumène, tu saisis ?), nous donne quelques instants sans contradiction, et nous apaise. On dit que la musique adoucit les mœurs, mais c’est la beauté de cette musique qui t’adoucie (sauf si tu es adepte du pogo, c’est pas grave, je t’aime quand même). C’est un moment où tu es plus ouvert au dialogue et où tu peux tout simplement essayer de voir le monde différemment. Finalement, chaque émotion esthétique te donne l’occasion de prendre un nouveau départ pendant quelques secondes. La Beauté serait elle donc le chemin de la liberté ?

Et toi, quel est ton livre préféré ?

Anne Charlotte M

Horoscope de Noël

Noël doit être ma fête préférée de l’année avec la saint Valentin. Chaque fois, je compte les jours et comme une enfant, j’ai mon calendrier de l’aven kinder.
Petite je faisais des dessins à toute ma famille et *hop* le travail était fait et tout le monde était content. Aujourd’hui, j’ai de vraies pièces et plus celles en chocolat dans mon portefeuille, les enjeux ont un peu évolué. Moi aussi je dois me creuser la tête pour faire -vraiment- plaisir aux miens.

Si toi aussi tu adores les cadeaux mais que c’est toujours une prise de tête, laisse moi t’aider. Voici une liste horoscope 100% fiable pour comprendre ce que signifie vraiment chaque cadeau.

Un tourne disque

tourne-disque

Vous êtes d’humeur rétro. Sois vous êtes musicien, sois vous êtes hypster : vous surestimez trop votre budget attention à la banqueroute.

à offrir à :
Ton grand père : Enfin un objet technologique qu’il saura mieux utiliser que toi
Ta cousine de 12 ans : Elle est fan de Violetta, tu perds ton temps
Ton frère : Il en a déjà cinq, sois plus attentive à ses besoins

Des cartes pokémon

pokemonVous êtes un enfant de 12 ans, votre cadeau est attendrissant. Vous êtes un adulte âgé mentalement de 12 ans, vous êtes flippant. Mars et Vénus sont alignés, vous vous sentez fort et prêt à affronter le monde. Profitez en !

à offrir à :
Ton oncle : Tu ne le respectes pas. Il a déjà toute la collection de la première génération, les autres ne valent pas la peine #puriste
Ta soeur : Elle les brûle devant toi avant que son copain ait le temps de les voir (t’es mignonne mais il m’a fallu le supporter tout l’été avec pokémon Go, on évitera les rechutes)
Ton neveu : Il te regarde avec mépris, achète lui une DS avec le dernier jeu, là il sera content !

Accessoires de déco

deco

Vous êtes un peu trop investi dans votre mission de décoration. Les cadeaux que vous faites sont ceux que vous aimeriez recevoir. Attention, tout ce qui brille n’est pas d’or, vous pourriez le découvrir à vos dépends. Tenez vous sur vos gardes.

à offrir à :
Ta tante : Peu de chance que vous ayez les mêmes goûts. Prend quelque chose de discret qu’elle pourra facilement cacher.
Ta cousine qui vient d’emménager : Tu tombes dans le mille, comme chaque année, vous êtes connectées
Ton grand frère : Tu réalises que tu as acheté le même canapé que lui, tu devrais plutôt lui demander des conseils.

Livre de recette

livre-cuisineVous êtes une maman inquiète pour votre fille ou bien une belle maman inquiète pour l’avenir culinaire de votre fils (et vous avez raison). Tout semble vous sourire pour le moment, c’est l’occasion de se lancer dans une nouvelle activité.

à offrir à :
Ta grand mère : elle cuisine mieux que le livre, propose lui d’en écrire un.
Ta belle soeur : sourire pincé et merci forcé, elle pense déjà à combien elle va le revendre sur ebay
Ton cousin jeune marié : depuis qu’il est revenu de lune de miel il s’est mis à la cuisine étrangère H24. Sa femme te remercie, les plats classiques lui manquaient beaucoup (à ses intestins aussi.)

Portefeuille

portefeuilleVous manquez cruellement d’originalité. Heureusement que vous l’avez pris vert sapin. Arrêter de broyer du noir et concentrez vous sur ce que le monde vous offre. Vous avez toutes les chances pour réussir vos projets.

à offrir à :
Ton père : qui à la phobie de perdre ses papiers.
Ta petite cousine : c’est quoi ce cadeau sérieusement ?
Ton chat : te regarde avec des yeux interloqués. Pourquoi n’as tu pas pensé à un arbre à chat hors de prix, humain ?

Et toi, tu veux quoi pour Noël ?

Anne Charlotte M.